Musée virtuel de Bréhat

Taille du texte :
French English German Italian Japanese Spanish Welsh

peintres

Frédéric de Haenen

Originaire des Pays-Bas, où il est né à Utrecht, Frédéric de Haenen est un des principaux dessinateurs qui ont accompagné L’Illustration pendant plus de trente ans. On y retrouve ses nombreuses productions, souvent en pleine page ou en double page, entre 1888 et 1923. Il a également illustré le roman d’André Savignon, le Secret des eaux, publié dans L’Illustration, en juillet – août 1923. Pendant le long séjour qu’il accomplit en Angleterre de 1900 à 1918, il collabora à Graphic ainsi qu’à The Illustrated London News.

Dans ses souvenirs (L’Illustration, n° 4713, 1er juillet 1933), Ernest Clair-Guyot évoque la répartition du travail entre les dessinateurs auxquels on confiait selon leur habileté les résultats d’un reportage : « Nous montions en fiacre (avec Auguste Marc, directeur de L’Illustration) et nous commencions nos journées en allant chez nos collaborateurs. Emile Bayard habitait rue Notre-Dame des Champs, cela allait encore. Mais De Haenen qui aimait la tranquillité était allé se loger rue Thiboumery, dans le quartier de Vaugirard, à cette époque composé de rares maisons éparses au milieu de jardins, de champs de blé et d’avoine. C’était presque un voyage, à tel point que lorsque De Haenen avait à rentrer chez lui un peu tard dans la nuit, il était obligé de prendre deux fiacres, un qui le conduisait jusqu’à la gare Montparnasse, et le second, de la gare Montparnasse à son domicile. A chacun de ces artistes, nous donnions le bois pour la page ou la demi-page qu’il avait à faire et je remettais les croquis nécessaires au dessin, en les complétant d’explications verbales et même, si besoin, de croquis supplémentaires ».

Comme Sabattier, autre grande signature de L’Illustration, Frédéric de Haenen a été aussi reporter. En 1888, il est envoyé à Berlin, à l’occasion des funérailles de l’empereur Guillaume Ier. Deux ans plus tard, il est en Hollande pour "Les obsèques du roi", avec un dessin en double page publié le 13 décembre 1890. En 1895 Lucien Marc fait de lui un « envoyé spécial » à Madagascar pour y couvrir les « événements ». Il a été par ailleurs sollicité pour le numéro de Noël 1892, pour lequel il réalise, outre la une en couleur, une cinquantaine d’illustrations pour un texte de Félix Dubois, "Noël en terre sainte". 16 d’entre elles sont en couleur dont 4 en pleine page.

Après la Grande guerre, Frédéric de Haenen revient en France pour s’installer en Bretagne. Il y peint de nombreuses scènes de la vie familière, donnant aussi des images des pêcheurs ou des Pardons.

Galerie

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris